Comprendre la gestion locative

La gestion locative, c’est la gestion courante de tout ce qui est essentiel à la bonne marche de la location, notamment la délivrance des quittances, les réparations, le recouvrement des loyers, la régularisation des charges. En somme, c’est l’ensemble des procédures à mettre en exécution dès lors que le logement est occupé par un locataire. Le bailleur peut s’occuper personnellement de sa gestion locative ou déléguer cette tâche à un professionnel.

A lire aussi : Immobilier locatif : un investissement qui séduit les Français

Les démarches de gestion locative

Dans le cadre d’une gestion locative, vous pouvez faire appel à un professionnel ici. Ce dernier aura alors pour tâche la collecte des loyers et des charges, la révision annuelle du loyer ainsi que la régularisation des charges. Le professionnel de gestion locative devra également s’occuper de l’envoi des quittances de loyer auprès du locataire, de la déclaration fiscale des revenus locatifs.

En outre, le professionnel de gestion locative doit aussi procéder aux réparations, à la gestion des sinistres que l’assurance habitation du locataire ne couvre pas. Effectuer les relances et recouvrements des loyers impayés sont aussi compris dans les missions d’un professionnel de gestion locative.

A lire également : Comment investir en immobilier locatif ?

Le mandat de gestion locative

Dans le cas où un bailleur souhaite faire appel aux services d’un professionnel de gestion locative pour son logement mis en location, les deux parties doivent signer le contrat dit « mandat de gestion locative ». Ainsi, le professionnel prend en charge toutes les tâches relatives à la gestion locative à la place du bailleur, moyennant une rétribution fixée dans le mandat de gestion locative.

Outre la gestion locative à proprement parler, le mandat de gestion locative autorise le mandataire à représenter le bailleur dans les assemblées générales de copropriété, de régler les charges, les impôts et les services dans le respect total des délais d’usage. Le mandataire peut également souscrire, au nom du bailleur à une assurance sur l’immeuble.

ARTICLES LIÉS