Comment faire de votre retraite un moment de quiétude ?

La retraite, très attendue et souvent célébrée avec joie une fois arrivée, constitue dans le même temps un moment de tension. Ceci est dû à la baisse de revenus qu’elle entraîne. Pour maintenir un niveau de vie décent, il importe de constituer un capital conséquent en réalisant des placements sûrs et rentables avant échéance. La difficulté ici se situe au niveau du choix de l’opportunité de placement. Fort heureusement, ce billet pourra vous guider dans votre choix.

Quels facteurs considérer pour bien choisir son placement retraite ?

Le choix de votre placement retraite doit prendre en compte les sommes que vous générez mensuellement et votre capacité à épargner. Naturellement, votre statut professionnel (salarié ou artisan) et votre situation personnelle ne devront pas être négligés. Une fois le tableau ainsi dressé, vous aurez une idée assez claire et pourrez faire un choix adéquat, qu’il s’agisse :

A voir aussi : Comment calculer la valeur d'une option ?

  • de l’assurance vie ;
  • de l’investissement locatif ;
  • du plan épargne entreprise ;
  • du plan d’épargne en action ;
  • du dernier venu qu’est le plan d’épargne retraite ;
  • ou de la souscription de parts de sociétés civiles de placement immobilier.

Quid des placements retraite envisageables

On dénombre à ce jour une multitude de placements retraite, ces derniers variant selon leur désignation et leur mode de fonctionnement.

Le plan d’épargne retraite

Le PER est un placement retraite déductible des impôts. En d’autres termes, ce type de placement regroupe bon nombre de solutions d’épargnes retraite (individuelles et collectives). En plus d’être ultra avantageux, le PER est très souple et accessible. Renseignez-vous donc sur les meilleurs PER afin de pouvoir en profiter au maximum.

A lire aussi : Comment faire du Staking ?

Le plan épargne entreprise

Le PEE n’est autre que le volet collectif du PER. Il est accessible aux employés des PME, des entreprises individuelles, des professions libérales, des exploitations agricoles et à ceux des établissements publics industriels et commerciaux.

L’assurance vie

Voici le type de placement retraite le plus connu et l’un des préférés des Français. En optant pour cette solution, vous serez en mesure de réaliser bon nombre d’opérations dont la préparation de votre retraite. Une fois l’étape « prise en compte des facteurs essentiels du choix du placement » terminée, vous devrez (en fonction de la durée du contrat) alimenter le capital placé par des versements. Précisons qu’il est conseillé d’opter pour un contrat de plus de 8 ans de vie pour profiter d’une fiscalité avantageuse et d’exonérations (appliquées aux intérêts générés).

Le plan d’épargne en action

Voici un placement bancaire qui vous permet de constituer un portefeuille de valeurs mobilières qui généreront des dividendes ou plus-values. Ces dernières sont tout de même plafonnées à 150 000 euros. L’avantage de ce type de placement est que dès lors que le portefeuille est conservé durant plus de 5 ans, dividendes et plus-values sont exonérés d’IR (impôts sur le revenu). Seulement, les titres non cotés ne sont pas concernés.

L’investissement locatif

L’investissement immobilier locatif est une solution assez simple. Vous achetez dans l’immobilier puis vous louez votre bien. Pour un retraité, ce revenu supplémentaire permettra de maintenir le niveau de vie qui était le sien avant sa retraite, voire de l’améliorer.

La souscription de parts de sociétés civiles de placement immobilier

Les SCPI sont des véhicules financiers en mesure d’investir dans l’immobilier professionnel (bureaux, cliniques, crèches, écoles, etc.). Une fois ces actifs acquis, les SCPI proposent des parts aux investisseurs (personnes physiques). Ces parts vendues permettront à leurs propriétaires de percevoir des revenus découlant des loyers.

ARTICLES LIÉS