Qui paye le congé maternité quand on est au chômage ?

****-0Pendant la grossesse, les femmes enceintes et les chômeurs jouissent des mêmes droits que ceux accordés aux travailleurs (dans les premiers mois, pendant le congé de maternité et après la naissance).

A voir aussi : Comment calculer le nombre de jours de CP acquis ?

Pendant la grossesse pendant une période de chômage, il est tout à fait possible de s’inscrire au Pôle Emploi ou de rester sur la liste des demandeurs d’emploi. L’allocation de chômage (UA) est donc versée mensuellement jusqu’à épuisement des droits liés à un nouvel emploi ou à un congé de maternité .

Vous avez également droit à plusieurs semaines de congé de maternité avant la date présumée de l’accouchement et après l’arrivée du (des) enfant (s). La durée varie en fonction de la situation familiale (attente du premier enfant, famille avec enfants déjà à charge,…). C’est 16 semaines Minimum.

A lire en complément : Quel revenu pour l'ARS 2020 ?

Pendant le congé de maternité, vous serez retiré de la liste des demandeurs d’emploi et CPAM prendra le relais. Le paiement est ensuite effectué sous forme d’indemnités journalières (IJ) pour la maternité. Sachez que JAI est plus bénéfique pour la sécurité sociale que les prestations de chômage. Découvrez les détails dans cette partie.

Même si vous êtes enceinte et chômeur, mais que vous n’êtes pas indemnisée par Pôle Emploi , vous pouvez bénéficier de soins médicaux pendant la grossesse, ainsi que d’une indemnité pour congé de maternité, à condition que vous remplissiez les critères de paiement (voir déclarations).

Compte tenu des administrations, il n’est pas toujours facile de bien agir. Dans cet article, nous proposons de décrire la période de recherche en détail L’emploi (dans la déclaration de grossesse, il faut justifier la recherche active,…), mais aussi le droit au congé de maternité au chômage et au retour au travail après l’accouchement.

Grossesse et chômage : Peut-on s’inscrire à Pôle Emploi ? Quand devraient-ils être avertis ?

Le chômage et les femmes enceintes ne sont pas incompatibles . En effet, il est tout à fait possible d’être enregistré auprès de Pôle Emploi, peu importe quand vous apprenez votre grossesse :

Il n’est pas non plus obligatoire d’informer Pôle Emploi de votre grossesse lors de votre inscription ou dans un certain délai . Contrairement aux hypothèses de la population, la loi n’écrit rien à ce sujet. Cela s’applique également aux employés, mais dans ce cas, il est préférable de le faire tôt, vous bénéficierez de certains droits, comme la planification.

Vous pouvez envoyer votre relevé de grossesse à votre conseiller Pôle Emploe si vous le jugez nécessaire, ou lors de votre prochain entretien obligatoire. Vous pouvez même attendre le début de votre congé de maternité (si vous n’avez pas de date prévue, dans ce cas, votre conseiller peut le voir par vous-même).

Il est toujours conseillé de ne pas le faire trop tard. Si votre conseiller n’est pas informé, il est supposé que vous êtes activement à la recherche d’un emploi (sous peine d’adieu). En cas d’incantation, vous devez le justifier.

En outre, un demandeur d’emploi doit être capable et capable de retourner sur le marché du travail. Donc votre grossesse vous permet d’ajouter votre catégorie (pas immédiatement disponible) pendant que vous êtes rémunéré.

Sachez que vous ne perdrez pas vos droits à AER en aucun cas si vous êtes enceinte. Remarque : Le bassin d’emploi de votre grossesse ne suspend pas vos droits au chômage. En général, ils n’ont pas besoin d’être avertis trop tôt, étant donné que vous cherchez un emploi, mais pas trop tard pour obtenir une « exception » à la recherche active d’emploi.

Point important  : si vous êtes bénéficiaire de RSA et que vous êtes enceinte, les choses sont légèrement différentes. Pour les parents monoparentaux, il est important d’aviser votre conseiller tôt. En effet, la femme enceinte dans ce cas perçoit un service. Le montant est passé de 564,78€ pour une personne seule à 725,24€ pour un parent célibataire avec un enfant à naître.

Comment expliquez-vous à Pôle Emploi le début du congé de maternité ?

Le congé de maternité est un droit qui est accordé à toute femme enceinte (ou non au chômage). La différence réside dans la possibilité de recevoir des indemnités journalières (voir ici).

Selon votre situation familiale, le congé de maternité (y compris les chômeurs) est :

  • Pour un premier enfant : il est de 16 semaines (6 semaines avant et 10 semaines après la naissance)
  • Si vous avez déjà un enfant à charge : l’enfant est également de 16 semaines (6 semaines avant l’accouchement, puis 10 semaines). Dès le deuxième enfant, les CAF ouvrent le droit aux allocations familiales
  • Si vous voulez Attendez-vous à votre 3ème enfant ou plus : vous bénéficierez d’un total de 26 semaines (8 semaines avant et 18 semaines après)
  • En cas de grossesse giellaire : vous avez droit à 34 semaines (12 semaines avant l’accouchement et congé après la naissance de 22 semaines)
  • Si vous attendez 3 enfants ou plus : 46 semaines sont accordées (24 semaines avant l’accouchement et 22 semaines après l’accouchement)

Vous devez signaler le début de votre congé de maternité à Pôle Emploi lors de votre mise à jour mensuelle . Par exemple, s’il s’agit de votre premier enfant et que la date de naissance prévue est prévue pour le 30 décembre, vous avez droit à 6 semaines de vacances avant la naissance (vous serez arrêté vers la mi-novembre). Vous devez spécifier cette option si vous effectuez une mise à jour entre la fin novembre et le début décembre (voir Calendrier).

Dans les alentours de Pôle Pour expliquer votre emploi sur votre congé de maternité, cliquez sur « Oui » à la question « Étiez-vous en congé de maternité ? « C’est l’une des questions habituelles auxquelles il faut répondre tous les mois (sans s’en rendre compte).

Veuillez noter que cette déclaration peut être faite via votre espace personnel sur Pôle emploi.fr, via l’application mobile « Pole Emploi mon Espace » ou en appelant 3949.

Voici la vidéo publiée par Pôle Emploi pour expliquer brièvement pourquoi et comment mettre à jour la mise à jour mensuelle.

N’ oubliez pas d’inclure la date de début de votre congé de maternité afin que Pôle Emploi détermine le montant de votre allocation de chômage due pour ce mois. Notez que vous devez également répondre « non » à la question « Cherchez-vous Toujours après un emploi ? « Le CPAM prendra alors des mesures à condition qu’il ait pris les mesures nécessaires (voir le paragraphe ci-dessous).

Il n’est pas possible d’accumuler des allocations de chômage et des indemnités journalières de la CPAM. Il est donc important d’expliquer à Pôle Emploi le début de votre congé de maternité, sous peine de rembourser un trop-payé perçu. Sachez que la durée de votre congé de maternité passera la durée de votre indemnité à Pôle Emploi. En fait, les semaines auxquelles vous avez droit seront reportées jusqu’à la fin de vos droits au chômage.

Note : Il est nécessaire de distinguer l’arrêt du travail (pour la grossesse ou autre) et le congé de maternité. Si vous avez des arrêts pendant moins de 15 jours pendant votre grossesse, vous devez le signaler à Pôle Emploi, mais vous resterez sur le Liste des candidats à l’emploi. Par contre, si vous déclarez votre congé de maternité ou un arrêt de plus de 2 semaines, vous serez radié des listes (pour un éventuel réenregistrement plus tard).

Congé de maternité et chômage : quelle est l’allocation journalière ?

importe, c’est que les indemnités journalières de la CPAM en congé de maternité sont supérieures au chômage que vous avez reçu Ce qui . Il est nécessaire de distinguer entre le congé de maternité (le droit aux semaines de repos), qui est accessible à toutes les femmes enceintes, et l’indemnisation de la CPAM.

Les conditions « Allocations de chômage et de maternité » sont les suivantes :

  • Vous recevrez des allocations de chômage
  • Vous avez remarqué des prestations de chômage au cours des 12 derniers mois
  • Ils ont cessé de travailler pendant moins de 12 mois sans être indemnisés par Pôle Emploi

Si vous ne vous trouvez pas dans l’une des situations suivantes, vous avez droit à une semaine de repos avant et après la naissance du ou des enfants, mais aucune allocation journalière ne vous sera versée. CPAM ne vous indemnisera pas.

Pour déterminer le montant des indemnités journalières de maternité au chômage, CPAM prend en compte l’activité professionnelle qui vous permet d’ouvrir des prestations ou celle de moins de 12 mois pour les personnes non indemnisées. Le montant de YI pour le congé de maternité est calculé de la même manière que les travailleurs considérés comme chômeurs :

  • Les 3 derniers salaires bruts d’activité professionnelle seront facturés dans la limite de 3 428,00 euros à partir du 1er janvier. Janvier 2021 pris en compte
  • Le montant ainsi obtenu est divisé par 91,25 : le résultat détermine votre allocation journalière
  • CPAM soustrait 21% selon les cotisations obligatoires

Un temps d’attente n’est pas appliqué . Dès le début de vos vacances, CPAM vous paiera le montant qui vous est dû tous les 14 jours. Le montant maximum est fixé à 89,03€ par jour (montant valable le 1er janvier 2021).

Pour bénéficier du congé de maternité chômeur IJ (que vous soyez ou non rémunéré par Pôle Emploi), vous devez :

  • Apportez votre dernière référence en matière d’emploi et les 3 dernières retenues
  • Si vous avez été dans les 12 derniers mois Compensés ou rémunérés : Un certificat d’immatriculation et le certificat de paiement final

Ces documents doivent être remis au CPAM, qui vous donne des instructions directement au comptoir ou envoyés par la poste.

Si vous le souhaitez, CPAM dispose d’un simulateur de balise. Cependant, si vous êtes au chômage mais pas rémunéré, il est préférable de contacter directement le centre dont vous avez besoin. Notez également que vous recevrez la prime de naissance payée par les FAC (voir quand la prime est versée).

Comment me réinscrire chez Pôle Emploi après un congé de maternité ?

À la fin de votre congé de maternité, vous avez la possibilité de revenir au chômage. Vous devrez attendre le dernier jour de votre départ pour le faire faire. Pour ce faire, vous pouvez :

  • Par téléphone
  • Via Internet dans votre espace personnel

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter l’article sur l’inscription et la réinscription Pôle Emploi sur ce lien. Notez que vous n’aurez pas le défaut habituel de 7 jours, puisque votre dernière inscription au Pôle Emploi est inférieure à 12 mois.

4.2 / 5 ( 4 Wahlen )

ARTICLES LIÉS