Les différents loisirs en mer ?

BUSAN (Corée) — 18/07/2008 — 3B Conseils — Un exemple de réconciliation entre les technologies et l’environnement, visible et invisible, réalité et virtuel, ce projet de l’architecte Vincent Callebaut, conçu en 2003, est présenté par son concepteur comme un territoire événementiel. Le secteur du front de mer de Gwangan en Corée est en pleine mutation et le site du Grand pont offshore de Busan offre l’occasion d’élargir et de transformer le paysage maritime en recréant un nouvel environnement côtier. L’architecte a alors imaginé une nouvelle géographie du site en élaborant ce qu’il appelle la « géographie du programme », à travers cet arc terrestre qui est, en réalité, un atoll recomposé pour accueillir un complexe récréatif. Le choix a donc été fait de construire ce nouveau territoire sous la surface de l’océan sur une longueur de 1,5 km pour un budget de 550 000 millions de dollars (346,9 millions d’euros), faisant de la mer le nouveau centre urbain de Busan. L’atoll est recouvert d’un toit vitré transparent qui, étant situé sous l’eau, semble liquide, offrant à l’intérieur des images complètement nouvelles de la ville remodelée par les courants et les vues prodigieuses sur les collines et la mer depuis l’intérieur de la mer. Le toit couvre une série de piscines bordées de plages et un grand lac artificiel situé au centre de l’atoll. En outre, le toit a un rôle bioclimatique. Ses capteurs solaires composés de milliers de cellules photovoltaïques produisent l’énergie nécessaire à la vie sur l’atoll. La nuit, ce nouveau paysage sous-marin semble éclairer l’océan comme une boîte de lumière invitant toutes les métropoles voisines à une plongée poétique. Au-dessous du niveau de l’océan où coule la rivière Sueyong, 13 îles artificielles ont été conçues autour de 5 thèmes différents, autour du spectacle, du tourisme et de la programmation variée. Problèmes culturel. Trois immenses « jardins extraordinaires » dans la tradition coréenne établissent des silences visuelles ainsi que des échanges entre les différentes communautés des îles artificielles et unifient les îles les unes avec les autres. Un projet utopique comme l’aime Vincent Callebaut, qui, avec lui, a obtenu la mention du jury de « Gagnant honoraire ». Article:FrancisRousseau

A lire en complément : Comment organiser un festival ?

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!